Etape par étape, la vaste entreprise du renouveau de la Vallée de Gère à Vienne poursuit son avancée. Rappelons que dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU), cette opération de longue haleine porte un montant global de…30,5 millions d’euros.

Il s’agissait cette fois, mercredi 10 novembre de la réhabilitation des résidences Teytu et Saint-Martin II qui vient de s’achever. Elle a été inaugurée par Thierry Kovacs, président du bailleur social Advivo.

Un total de106 logements a ainsi été remis à neuf ou à tout le moins réhabilité au sein du quartier Saint-Martin.

C’est au sein de l’ancienne usine Teytu que cette opération de réhabilitation est la plus emblématique. Il s’agit d’une ancienne usine textile de 85 mètres de long, construite en…1850 qui avait été transformée en HLM, en 1983, lorsque Louis Mermaz était maire de Vienne. Près de quarante ans plus tard, une remise à jour s’imposait.

Parmi ces 106 logements étaient également concernés des logements situés au sein de Saint-Martin II.

Thierry Kovacs expliqua qu’en l’occurrence, l’effort dans le cadre de ces travaux a notamment porté sur l’isolation thermique des bâtiments : “l’optimisation du confort énergétique de nos constructions est essentiel, non seulement pour tenir compte des enjeux environnementaux, mais aussi tout à la fois pour le bien-être de nos locataires comme la préservation de leur pouvoir d’achat par la baisse de leur facture énergétique.”

Cette réhabilitation a représenté un investissement de 5,4 millions d’euros porté pour une grande part par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) qui a subventionné les travaux à hauteur de 602 000 euros, Vienne Condrieu Agglomération apportant de son côté 202 000 euros. Action Logement et Advivo ont complété l’investissement.

Si l’enveloppe est importante, cette réhabilitation n’est donc qu’une étape de la longue marche de la réhabilitation de ce quartier sensible où habitent près de 5 000 Viennois.

Une grande grue installée rue Victor Faugier

On peut d’ores et déjà en constater la suite : un vrai centre, « comme un village » est en cours de création un peu plus loin à l’Ouest, place de la Fûterie dont une partie sera piétonnisée et où des commerces seront développés, tandis que le parking sera agrandi (+ 22 places), comme d’ailleurs, non loin de là, place Drapière.

Un feu tricolore et une zone 30 seront instaurés pour permettre une traversée de la rue plus facile et moins dangereuse qu’actuellement.

Place Drapière et place des Palabres, ainsi que sur les bords de Gère, des espaces publics seront ensuite créés.

Enfin, Locagère qui accueille le centre social et le théâtre Saint-Martin qui ont été provisoirement délocalisés, sont depuis peu en travaux pour être restaurés et réhabilités. A noter qu’à cet égard, suite à l’installation d’une grue, la circulation risque d’être interrompue les 15 et 16 novembre rue Victor Faugier.